Chaudasse déprimée, princesse périmée

Six Feet Unders.

Cette princesse est au trente sixième dessous.

Après un week-end de défonce le retour à la réalité est toujours très dur.
Évidemment il y a le premier problème, de spliff en spliff, de fringale en fringale, le 49ème kilo revient à la charge lentement. Mon ventre s'arrondit, mes hanches s'élargissent, mes os se recouvrent petit à petit. Je ne peux pas craquer maintenant,je dois faire le maximum, arrêter de fumer s'il le faut, mais je SERAIS parfaite dans mon maillot. Sinon je pense que je serais capable de m'enfermer chez moi tout l'été.
Mais tout ça c'est rien, rien comparé à cet événement du jour, cette unique larme sur ma joue. Si vous saviez depuis quand ce genre de larme avait disparu de mon visage. Car c'est celles qui font le plus mal, les larmes de malheurs, cette larme est précieuse et son arrivée est un mauvais présage. Ils sont fou les gens, ils s'autodétruisent, pourquoi eux? Je veux bien me sacrifier pour eux, souffrir à leur place, alors pourquoi ne pourrais-je pas? C'est injuste, trop injuste qu'ils souffrent, que ces personnes merveilleuses ett si jeunes aient un tel bagage dans la vie. Troubles psychologiques, attitudes suicidaires, passivité morbide et forcée, problèmes familiaux, renoncement total. 
S'il vous plait, je souffrirais le double mais laissez les, laissez la, je préférerais être obèse que la voir pleurer encore.


[À suivre...]


02/03/2009
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour