Chaudasse déprimée, princesse périmée

RIP sous les coco BOUM sous les coco BOUM sous les cocoTIERS.

Après tant d'années.
Après tant de larmes, de privations, d'essais, de désespoir, d'envie, de rêves, d'approches, d'analyses, d'incompréhension, d'amitié, d'amour désespéré, de conneries, de baston, de murges, d'enfumage, de partage, de sacrifices, de rires, de bads, de légendes, d'entraide, de regards, de cicatrices, de leçons, d'amour.
Encore et encore.

Je t'aime.
Je ne te l'ai dit qu'une seule fois tu t'en souviens? Dans ce lit miteux, un cendrier par terre, un I-pod branché, un volet entrouvert, le chat en mode relou, la fumée stagnante, et une capote dans une chaussette.

"Wii?
Quoi?
Je t'aime.
Ah."

Tu m'as offert ce cadeau, et tant de souvenirs.
Jamais on ne t'oublieras, tatoué sur mon poignet près du Nawak qui nous représente.
Je t'aime encore.

Rest In Peace. Moi je te comprend.


25/11/2009
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour