Chaudasse déprimée, princesse périmée

Relachée dans la jungle.

Anorexique.
Ce mot me plaisait pourtant, si pur, si beau.
Une anorexique est belle, forcemment, elle est forte aussi, elle a de la volontée, j'ai toujours eu beaucoup de volontée.

Mais ce mot n'est plus le mien, je ne peux plus me voiler la face, cette force qu'Ana nous procure n'est plus là.
J'ai un peu peur de vivre sans elle, qu'est ce qu je vais faire? Je vais peut être devenir une de ces régimeuses enviant les anorexiques.
Pourtant je sais que je l'ai mérité. Ana n'était pas la plus importante dans ma vie, je ne l'ai jamais laissé prendre la place qu'elle voulait, la plus importante.
Non, Ana n'est jamais passée avant mes amis, et voilà qu'elle s'en va.
J'ai peur.
Je ne veux pas redevenir grosse. Je veux mes 45kilos, j'ai trrop souffert pour ça.

C'est bête, ça se finit comme ça, sans crise, sans bonheur, sans rien. Juste comme si ça ne s'était jamaispassé. Ana repartet ne me laisse rien, plus aucune volontée, juste le dégout de moi même.

Au revoir Ana, et merci quand même.


26/04/2009
4 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour